Réussir sa dalle de terrasse : les précautions à prendre !

La terrasse est un lieu parfait pour profiter de bons moments en famille ou avec des convives notamment en période chaude. Il est possible d’en installer une chez soi. Cependant, vous devez observer certaines précautions pour avoir gain de cause. Découvrez dans ce guide les principales dispositions à prendre pour s’assurer de la réussite de sa dalle de terrasse.

Choisir le bon emplacement pour poser sa dalle de terrasse

Avant même de mettre en place des dalles, il faut avoir choisi au préalable l’emplacement de la terrasse.

Le lieu d’implantation est en effet l’un des éléments primordiaux qui déterminent l’ambiance qui prévaudra dans cet endroit. Il est donc important de prendre en compte certains éléments y afférents pour faire sa dalle de terrasse. Cela permet d’éviter que l’espace ne devienne très vite un endroit désert.

Généralement, il faut tenir compte de l’orientation de sa maison lors de l’implantation de sa terrasse. Ceux qui désirent profiter du soleil tout au long de la journée doivent par exemple privilégier une orientation Sud. Une orientation à l’Ouest permet de profiter de la lumière l’après-midi et le soir. Une terrasse orientée Nord se retrouve à l’ombre la plupart du temps. Dans ce dernier cas, les dalles connaissent souvent des problèmes d’humidité et il fait plus froid sur la terrasse.

L’usage à faire de la terrasse et l’agencement du terrain sont aussi d’autres éléments déterminants dans le choix de l’emplacement. Selon le cas, vous choisirez par exemple l’un des types de terrasses suivants :

  • Une terrasse arrondie ;
  • Une terrasse rectangulaire ;
  • Une terrasse en forme de L ;
  • Une terrasse en forme hexagonale…

Déterminer le type de dalle à mettre sur sa terrasse

Le choix des dalles de terrasse dépend de l’utilisation que l’on souhaite faire de sa terrasse. Souhaitez-vous pouvoir marcher pieds nus sur votre terrasse ? Désirez-vous en faire un endroit où vous pouvez vous allonger aisément ? À moins que vous recherchiez une matière qui n’est pas difficile à entretenir.

Dans un cas ou l’autre, il existe différents types de dalles de terrasse parmi lesquelles vous pouvez faire un choix qui correspond à vos exigences. Concrètement, les modèles de dalle les plus couramment utilisés sont :

  • La dalle de terrasse en béton ;
  • La dalle de terrasse en bois ;
  • La dalle de terrasse en pierre ;
  • La dalle de béton en matière composite…

L’orientation de votre terrasse est l’un des principaux critères de choix de la dalle à installer. L’endroit est-il plus exposé aux rayons solaires ou baigne-t-il plus dans l’ombre? Vous pouvez oublier la pierre si c’est l’ombre qui l’emporte. Cela vous évite d’avoir à gérer les problèmes de mousse. Cependant, si votre terrasse est à côté de la piscine, préférez ce type de dalle. Vous évitez ainsi les dangereuses glissades.

Lorsque la terrasse est par contre orientée plein soleil, le bois n’est pas la solution idéale. Il finit généralement par perdre ses couleurs. Il faudra également éviter ce type de dalle si l’on a un chien. L’animal risque de gratter les caillebotis. Il s’agit néanmoins d’une solution idéale pour ceux qui désirent marcher pieds nus sur leur terrasse.

Le béton est par ailleurs très à la mode. Il offre divers types de styles et ne coûte pas la peau des fesses. Les avantages du béton sont en effet très nombreux. Il ne rouille pas, ne brûle pas, ne pourrit pas et manifeste une durabilité sans égal dans tout type d’environnement. De même, il est résistant, solide et présente une haute efficacité énergétique.  

Vous pouvez poser une dalle pleine ou une dalle assemblée. Dans le premier cas, vous devez couler du béton et dans le second cas, il faudra poser des dalles préfabriquées. Quel que soit votre choix, vous devez poser votre dalle de terrasse avec grande précaution pour éviter des fissures. Le recours à un professionnel peut s’avérer nécessaire.

Effectuer les démarches administratives nécessaires

Il est important de ne pas oublier les formalités légales lorsqu’on décide de réaliser une dalle de terrasse. Les propriétaires qui désirent installer une terrasse de plain-pied dans leur maison n’ont besoin de faire aucune déclaration avant de commencer les travaux.

Dans l’éventualité où la terrasse est surélevée par rapport au terrain, l’obtention d’un permis de construire peut s’avérer obligatoire. La nécessité d’effectuer cette démarche varie en fonction de votre emplacement. Renseignez-vous auprès de la mairie de votre lieu de résidence. Ainsi, vous pouvez connaître les spécificités de votre commune en consultant son plan d’urbanisation.

S’équiper du matériel et des outils utiles pour mener à bien le projet

Pour réussir l’installation d’une dalle de terrasse, il est important de réunir tout le matériel nécessaire à la réalisation des travaux. Concrètement, il est possible d’utiliser une simple pelle pour creuser l’emplacement prévu pour une dalle de moins de 10 m2.

Mais, pour une plus grande superficie, vous pouvez avoir besoin d’une machine pour le terrassement. Comme il ne s’agit pas d’un chantier de grande envergure, il convient de louer ce type d’engin au besoin. Par ailleurs, vous devez vous procurer plusieurs autres outils. Voici une liste non exhaustive du matériel dont vous pourriez avoir besoin :

  • Un cordeau ;
  • Une dame manuelle ;
  • Un film plastique ;
  • Une scie sauteuse ;
  • Une meuleuse ;
  • Un râteau ;
  • Une taloche ;
  • Une pioche ;
  • Un niveau à bulle ;
  • Une règle maçon aluminium…

Il est aussi important de prévoir des planches de bois, des piquets, des joints de dilatation, des panneaux en treillis soudés et même des vis à bois. Dans tous les cas, vous devez vous assurer de disposer de tout le matériel nécessaire avant de commencer votre construction. Cela vous évite les à-coups.

Mesurer la surface à daller

Une autre précaution à prendre pour réussir sa dalle de terrasse est de prendre les mesures de la surface à daller. Vous devez en effet utiliser des piquets pour délimiter l’emplacement de la dalle. Il faut placer les piquets dans chaque coin et les relier avec une corde.

Si vous avez choisi de mettre en place une dalle en béton, la délimitation de l’emplacement vous permettra d’avoir une idée de la quantité de béton dont vous aurez besoin.

Sachez néanmoins que l’épaisseur des dalles en béton pour terrasses extérieures est généralement comprise et entre 8 et 12 cm. En effet, si votre dalle a une trop fine épaisseur, sa durée de vie pourrait en pâtir. 

Choisir le bon type de béton pour réussir sa dalle de terrasse

Vous connaissez désormais à peu près la quantité de béton que vous devrez prévoir. Mais avez-vous une idée du type de béton que vous utiliserez pour votre dalle de terrasse ? En réalité, il existe plusieurs types de béton avec des spécificités différentes. Votre choix dépendra de vos préférences. Voici les différents types de béton décoratif les plus utilisés pour la mise en place d’une dalle de terrasse :

  • Le béton imprimé ;
  • Le béton désactivé ;
  • Le béton drainant ;
  • Le béton lisse ;
  • Le béton coloré ;
  • Le béton lavé ;
  • Le béton ciré…

Il est toujours possible de couler du béton standard. Cependant, vous serez obligé dans ce cas de mettre un revêtement (par exemple, carreaux cassés ou carreaux simples…)

Vous avez la possibilité de faire vous-même votre béton. Néanmoins, vous devez en connaître la composition et le dosage, si vous choisissez cette option. Le gâchage du béton, c’est comme faire la cuisine. La réussite de la recette dépend des ingrédients que l’on utilise. Il faut également connaître les bonnes proportions et savoir effectuer le mélange de la bonne manière, sinon, bienvenues les dégâts…

Pour éviter toutes les contraintes relatives à la réalisation du béton, il est conseillé d’en faire la commande.

Vous pouvez vous faire livrer chez vous du béton prêt à l’emploi. Grâce à cette solution, vous êtes certain de bénéficier d’un béton de qualité. De même, vous gagnez du temps et vous avez à votre disposition une toupie béton bien équipée. Le coulage de votre dalle s’en trouve facilité.

Suivre les étapes précises de la construction d’une dalle de terrasse

Vous connaissez désormais toutes les précautions à prendre avant la mise en œuvre du coulage d’une dalle de terrasse en béton. Cependant, ce n’est pas tout. Il est important de suivre des étapes strictes lors de la construction d’une dalle en béton pour s’assurer de la pérennité et de la solidité de l’ouvrage. Voici un zoom sur les principales étapes à suivre pour réussir le dallage de sa terrasse.

Préparer l’emplacement qui doit accueillir la dalle

Vous aviez déjà délimité la surface à daller. C’est le moment de décaisser le sol. Pour ce faire, il vous suffit de creuser l’emplacement. En effet, le sol doit être stable et ne doit présenter aucune infiltration d’eau avant de recevoir une dalle. Pendant l’opération, assurez-vous d’atteindre une profondeur située entre 20 et 40 cm. Ainsi, vous êtes sûr que les différentes sous-couches y trouveront leur place.

Poser la couche de drainage d’eau

Après le décaissement du sol, il est important d’aplanir correctement le fond de fouille. Prenez néanmoins le soin de respecter une légère pente (1 %) afin de faciliter l’écoulement de l’eau. Vous pouvez ensuite poser le hérisson. Il s’agit de la couche de gravats ou de graviers que l’on place au fond de la dalle. Il contribue à la stabilité et à la solidité de la dalle. Il permet aussi de garantir une bonne évacuation des eaux. Pour rendre cette couche assez efficace, on la tasse avec une dameuse ou une dame manuelle.

Poser le coffrage de sa dalle

Le coffrage est une étape importante de la mise en place d’une dalle de terrasse. Il consiste à installer des planches de bois tout autour de la surface de dallage. Le coffrage pour dalle en béton respecte des principes dont il faut impérativement tenir compte.

Les planches doivent par exemple avoir au moins 27 mm d’épaisseur. Ainsi, elles pourront résister convenablement à la pression du béton. De même, la hauteur de ces planches doit coïncider avec la hauteur finale prévue pour la dalle.

Il est en outre conseillé de soutenir le coffrage dans les angles et de renforcer le dos des planches. Pour le faire, il suffit de fixer des piquets derrière les planches. Cela garantit le maintien du béton jusqu’à ce qu’il sèche.

Mettre en place un film polyane

Après le coffrage, il est conseillé de poser u polyane. Il s’agit d’une bâche plastique épaisse et étanche. Son rôle est d’empêcher la remontée d’humidité du sol. Il permet également d’éviter les fissures. Toutes les faces internes des planches doivent être bien couvertes de ce film.

Installer des joints de dilatation

Toujours pour éviter la fissuration du béton dans le temps, vous devez installer des joints de dilatation. Même si leur installation est facultative pour les petites surfaces à daller, elle devient obligatoire pour les dalles dont la superficie est importante. Concrètement, la mise en place des joints de dilatation doit se faire entre les surfaces d’environ 10 à 15 m2.  

Poser le ferraillage de la dalle et couler le béton

Il faut installer ensuite un treillis soudé. Il s’agit du ferraillage qui permet de rendre la dalle plus solide. L’opération s’avère indispensable notamment pour les grandes superficies. Lors de la pose de treillis, prenez néanmoins le soin de laisser de tous les côtés 3 cm entre le coffrage et l’armature. Ne perdez également pas de vue que le ferraillage doit être posé sur des cales haut de 3 cm. Ainsi, on ne touche pas le fond de fouille.

Juste après la pose du treillis soudé, vous pouvez maintenant couler votre dalle de terrasse. Comme expliqué précédemment, vous deviez avoir estimé le volume de béton dont vous avez besoin. Pour faire le calcul, il faut multiplier la surface de votre dalle par son épaisseur. Il est même conseillé de prévoir un excédent pour pallier à toutes éventualités.

Si vous optez pour la livraison de votre béton à domicile, vous devez vous assurer que le produit est conforme aux normes en vigueur. Pour une dalle standard par exemple, vous pouvez vous contenter d’un béton C25/30, s3 ou s4. Dès que vous recevez votre béton, vous pouvez le répartir sur la surface à daller.

Grâce à votre râteau ou à votre pelle, assurez-vous de rendre homogène le béton coulé. S’en suit le nivelage avec une règle de maçon. Le but est d’harmoniser la surface de la dalle. Les autres opérations que vous pouvez réaliser sont :

  • La vérification de la verticalité ;
  • Le lissage de la surface ;
  • L’application d’un produit de cure.

Se conformer au temps de séchage du béton

Après avoir coulé le béton, il convient d’attendre plusieurs jours pour qu’il sèche. Généralement, il est conseillé de le laisser sécher pendant au moins 48 heures avant de marcher dessus. En effet, du respect du temps de séchage dépend la réussite de votre dalle de terrasse. Si vous aviez choisi un béton qui nécessite la pose d’un revêtement, sachez que vous devez attendre au moins 28 jours avant de le mettre en place.

En résumé, il est important de suivre des étapes précises pour installer avec succès une dalle de terrasse. Mais avant, vous devez prendre nombre de précautions comme le choix du meilleur emplacement, la détermination du type de dalle à couler, le respect des formalités légales ainsi que la sélection du matériel nécessaire à l’opération. Si vous prenez en considération toutes ces précautions, il n’y a aucune raison pour que vous ne réussissiez pas votre dalle de terrasse.

Tu peux Aussi comme

Alice

A propos de l'auteur: Alice

Fondatrice du site et orthophoniste, j'espère que vous prendrez du plaisir à lire mes articles !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *