Débuter au karting : conseils et précautions à prendre !

Séduit par le karting, vous souhaitez vous initier au pilotage de ces engins rapides. Bonne nouvelle ! Ce sport mécanique devenu très tendance reste accessible à tout le monde, y compris aux enfants de 5 ans ! Cette activité attire un large public à la fois masculin et féminin. Dès la première séance, vous pourrez prendre le volant et goûter aux délices de la vitesse sur un circuit. Découvrez quelques conseils de pro et précautions pour réussir vos débuts au karting.

Trouver une piste de karting

Pour faire du karting, vous devez disposer d’un monoplace adapté à votre morphologie. Ce sport se pratique aussi sur un parcours d’environ 8 mètres de large dont la longueur dépasse parfois le kilomètre. Rendez-vous dans un centre équipé pour commencer cette activité dans de bonnes conditions. Vous pourrez, par exemple, vous offrir des séances chez Karting Evasion. Cet établissement met à disposition de sa clientèle des karts modernes pour adultes, jeunes et enfants. Toute la famille pourra donc participer à l’aventure ! Compte tenu de votre lieu de résidence, vous pouvez opter pour les parcours de Bully ou ceux de Le Creusot. Vous pourrez vous initier aux heures officielles ou sur rendez-vous. Des instructeurs expérimentés vous guideront et vous aideront à réussir vos débuts en karting. Ils vous expliqueront les notions basiques à connaitre avant de prendre le volant de votre bolide. Ils montreront les dispositions indispensables pour une pratique entièrement sécurisée. Ils vous fourniront des conseils de pro et des astuces utiles.

Veiller à votre sécurité

Pour piloter aisément votre kart, vous devez prendre place convenablement dans votre engin. Vous vous installez en toute décontraction avec vos deux jambes idéalement tendues. Puis, vous positionnez fermement vos mains sur le volant. Ne stressez surtout pas. Restez concentré sur votre soif d’apprendre et dites-vous que tout se déroulera bien. Une bonne assise vous permet de prendre entièrement le contrôle de votre kart. Vous pourrez bouger convenablement et piloter confortablement. Cela vous garantit un bon chrono dès vos débuts. Avant chaque séance, vérifiez toujours le réglage des pédaliers pour vous assurer que tout fonctionne correctement. N’oubliez surtout pas de vous protéger pour prévenir les accidents en cas de chocs ou de sortie de piste. Le port du casque demeure obligatoire. Vous pouvez aussi préserver le reste de votre corps avec une cagoule, des gants, des bottines, des genouillères, etc. En saison pluvieuse, prévoyez également une combinaison adaptée.

Apprendre à freiner

De nombreux débutants en kart éprouvent généralement l’immense envie d’écraser l’accélérateur de leur monoplace dès la première séance. Avant d’affoler votre bolide, vous devez absolument vous concentrer sur les techniques de freinage. Cela limitera les risques de tête-à-queue et vous évitera de finir régulièrement dans le décor. Le principal challenge du karting se situe au niveau des virages. Vous devez bien les négocier pour améliorer votre conduite. Lors d’une course, deux méthodes de freinage s’utilisent fréquemment.

  • Un freinage franc se résume à une succession d’actions. Après avoir arrêté d’accélérer, vous freinez à fond. Cela se traduit par un blocage automatique des roues arrière qui stoppe instantanément le kart. Puis, vous libérez progressivement le frein avant de braquer sèchement pour suivre la piste de karting. Puis, vous augmentez graduellement la vitesse pour relancer totalement votre bolide.
  • Pour un freinage en appui, vous braquez le volant tout en freinant légèrement. Vous aurez la sensation de déraper. Demeurez attentif afin de redresser idéalement votre engin au bon moment. Cela vous évitera de finir dans le décor. Cette technique permet d’arracher de précieuses secondes à vos concurrents lors d’une course officielle.

Gardez à l’esprit que tout freinage trop brutal peut refréner votre bolide. Cela pourrait se terminer par un tête-à-queue. Vous devrez apprendre à bien manipuler l’embrayage pour réussir à ralentir et à passer à la vitesse supérieure en quelques fractions de seconde. Ne cherchez pas à trop filer dès le début. Prenez le temps de maîtriser votre kart. Assurez-vous que le volant se trouve toujours en position droite avant tout freinage. Enfin, n’appuyez jamais simultanément l’accélérateur et le frein pour éviter un tête-à-queue.

Avec une bonne piste de karting et des conseils de pro, vous réussirez rapidement votre apprentissage avec la possibilité d’obtenir une licence.

Connaitre les différents types de trajectoires

Pour un bon début, vous devez réussir à piloter votre kart de manière à suivre le tracé prévu sans sortir de la piste. Celle-ci affiche souvent des lignes droites au niveau desquelles vous pourrez accélérer à volonté. Mais, elle comporte aussi diverses trajectoires tortueuses que vous devrez négocier techniquement pour éviter de terminer votre course dans le décor.

  • Une courbe représente un virage avec un grand rayon. Vous pouvez l’aborder sans trop freiner votre bolide. Après un petit ralentissement du monoplace, vous braquez légèrement et accélérez avant d’atteindre le point de corde. Pour en ressortir, vous redressez votre kart pour contrebalancer la force centrifuge susceptible de provoquer une dérive du châssis. Puis, vous augmentez la vitesse de votre engin. Seule une courbe dite « pif paf » peut se négocier avec une d’accélération à fond.
  • Un simple virage présente un faible rayon. Après avoir freiné à l’entrée du point d’attaque situé un peu plus en profondeur, vous braquez sèchement le volant de manière à faire pivoter votre châssis pour replacer votre engin sur une bonne trajectoire. Votre volant doit se trouver en position droite si vous réussissez cette étape. Dès la sortie de la corde, vous accélérez à nouveau. Une excellente négociation des virages permet de gagner de précieuses secondes sur vos concurrents lors des courses.
  • Une épingle représente un tournant avec un rayon très faible. Pour l’accorder correctement, vous réduisez véritablement votre vitesse jusqu’à atteindre l’axe de la piste. Ensuite, vous redressez le volant pour repositionner idéalement le châssis de votre kart. Cela vous préservera d’une sortie du parcours ou d’un tête-à-queue. Puis, vous accélérez.
  • La négociation d’un double virage représente aussi généralement un véritable challenge pour les débutants. Dans tous les cas, vous devez anticiper pour que votre bolide se retrouve très bien positionné au niveau du second tournant. Concrètement, vous abordez les deux virages comme une seule courbe. Vous ne progressez donc pas trop dans le premier pour pouvoir bien négocier le point de corde du second. Des règles identiques s’appliquent lorsque vous prenez des virages successifs comme les chicanes ou les trajets en S. Vous devez anticiper dès l’entrée pour vous retrouver en position idéale à la sortie de ces courbes.

Apprendre à effectuer les dépassements

Dans un premier temps, vous vous roulez seul sur le circuit pour maîtriser les techniques de freinage et de négociation des trajectoires. Après cette étape, exercez-vous à rattraper un kart et à le dépasser. Cela représente un véritable challenge. Pour réussir à le relever, vous devez vous entraîner régulièrement et observer les courses des professionnels expérimentés.

Les principes à respecter

La connaissance de quelques règles basiques s’impose également pour pouvoir dépasser les autres pilotes en toute sécurité.

  • La première exigence recommande d’éviter de toucher volontairement le monoplace d’un concurrent. Cela constituerait une atteinte à la déontologie de ce sport et les commissaires ne manqueront pas de vous sanctionner lors d’une compétition officielle.
  • Avant de doubler un kart, assurez-vous toujours que son pilote vous a aperçu. Cela vous préservera des chocs.
  • Le dépassement représente un exercice complexe. En effet, tous les participants souhaitent améliorer leurs chronos ou gagner la course. Aucun conducteur ne cherchera à vous céder sa place. Pour réussir, vous devez essentiellement compter sur votre habileté à exploiter les moindres failles de vos concurrents. Par exemple, vous pourrez déboiter en fin de ligne droite pour voler la corde suivante à votre challenger direct. Vous manœuvrez subtilement pour confirmer votre avance lors du prochain tournant. Cela exige une bonne relance de votre kart après le dépassement.
  • Les doubles virages représentent des étapes idéales pour surclasser un concurrent. Après lui avoir pris la corde dès la première courbe, vous l’empêchez de se rabattre devant vous. Cela vous permet d’en sortir plus vite et de remettre votre bolide sur une bonne trajectoire. Si vous retrouvez au même niveau dans le second tournant, freinez le plus tard possible. Vous tenez la corde ! Profitez donc de cet avantage. Votre concurrent se situe à l’extérieur du virage. Il devra parcourir une plus grande distance pour parvenir à votre hauteur. Vous élargissez alors votre sortie pour l’empêcher d’accélérer devant vous et de reprendre sa position initiale. Vous devez rester très attentif et très concentré pour réussir cette manœuvre. Retenez que le freinage retardé intervient uniquement au niveau des épingles et des virages très serrés. Vous pourrez déboiter aisément et vous infiltrer rapidement à l’intérieur avant que votre challenger ne parvienne à contrer votre initiative. Dans tous les cas, il doit vous apercevoir pour éviter de s’engager dans la même trajectoire que vous. Cela vous préservera de toute collision.
  • Un dépassement ne s’improvise pas. Vous devez l’anticiper. La réussite de cet exercice exige un réel contrôle de votre bolide et des techniques de freinage. Vous devez également vous montrer téméraire. Sans cesse à l’affût, vous manœuvrez habilement votre kart de manière à vous engouffrer dans la moindre ouverture disponible.

Un bon dépassement vous apportera énormément de satisfaction et vous encouragera à vous entraîner davantage. Tout échec peut vous conduire en dehors de la piste de karting ou provoquer des chocs avec les autres challengers. Avec un peu de détermination et de ténacité, vous y parviendrez.

Le calme et la concentration

Les débutants ont généralement tendance à perdre le contrôle au moment de dépasser un concurrent. Ne paniquez jamais à cette étape. Gardez surtout votre sang-froid pour décider sereinement. Restez calme si un challenger que vous venez de rattraper vous empêche de prendre le devant. Montrez-vous persévérant et vous réussirez votre manœuvre. Évitez les risques inutiles. Anticipez toujours et demeurez concentré sur votre pilotage. La moindre erreur peut vous entraîner hors de la piste ou provoquer un tête-à-queue. Ne cherchez pas à cogner un concurrent qui vous dépasse. Avec un peu de détermination, vous parviendrez à lui reprendre votre position. Faites preuve d’audace sans narguer les autres participants. À l’instar du VTT, le karting demeure un sport et un simple hobby. Agissez toujours avec un « fair-play » irréprochable. 

Garder votre trajectoire

Pour améliorer votre pilotage, vous devez éviter au maximum les sorties de course. La maîtrise de certaines techniques s’impose pour prévenir tout dérapage hors de piste et un éventuel tête-à-queue.

  • Le survirage représente une fragilisation des roues arrière de votre bolide due à une accélération précoce après un virage ou un freinage tardif. Face à tel phénomène, vous effectuez un contre-braquage pour ne pas terminer la course dans le décor. Cela consiste à braquer le volant dans le sens inverse du virage pour rééquilibrer votre kart. Ne freinez surtout pas durant cet exercice.
  • Le sous-virage se traduit par une perte d’adhérence du train avant de votre bolide en cas d’excès de vitesse. Cela empêche tout braquage. Pour éviter toute sortie de piste, vous appuyez graduellement sur la pédale à frein. Un transfert de charge s’effectuera vers l’arrière du véhicule pour que votre engin retrouve sa stabilité.

Apprendre les techniques spéciales

Après la maîtrise des principes de base, vous devez également apprendre à rouler sous la pluie et à négocier les virages très serrés.

La conduite sur une piste de karting humide

Les pneus d’un kart glissent énormément sous la pluie. Cela accroît sensiblement les risques de dérapage et de tête-à-queue. Après une sortie de virage, abstenez-vous d’accélérer pour éviter tout sous-virage. Votre bolide enregistrera un survirage si vous freinez brutalement à l’entrée d’un tournant. Prenez essentiellement par les extérieurs lors de vos dépassements. Certes, cela allonge vos trajectoires. Mais, cela conférera davantage d’adhérence à vos pneus. En cas de conduite sous la pluie, restez en décalage de vos challengers et n’appliquez pas la technique d’aspiration. Demeurez vigilant pour contourner les flaques d’eau.

La gestion des virages très serrés

Pour bien négocier une épingle suffisamment étroite, associez un freinage à fond à un braquage savamment dosé. Cela vous préservera de toute sortie de piste. Deux techniques permettent d’y parvenir.

  • La première méthode consiste à braquer dans le sens du virage pour effectuer un brusque transfert de masse. Ensuite, un petit contre-braquage s’imposera pour rééquilibrer votre bolide.
  • La seconde stratégie se résume en un dérapage contrôlé. Concrètement, vous braquez légèrement le volant après un violent coup de frein. Votre kart s’orientera instantanément dans le sens voulu compte tenu de l’humidité de la piste. Cela vous permet de gagner de précieuses secondes sur vos principaux concurrents.

Chercher à vous améliorer

Pour devenir un excellent pilote de kart, ne vous contentez pas des principes de base. Entraînez-vous régulièrement. Intégrez un club d’amateurs pour essayer de relever des défis. Apprenez les meilleurs challengers pour obtenir des conseils de pro. Observez les courses des professionnels. Discutez avec vos instructeurs pour recueillir des astuces utiles. Explorez les méthodes de freinage tardif et de ré-accélération. Intéressez-vous aux comportements de votre bolide. Renseignez-vous pour maîtriser les procédures de vérification des pneus et de réglage de votre châssis ou votre moteur. Évitez de vous enfermer dans la routine. Trouvez également le temps d’étudier les règlements de la discipline. Apprenez la signification des drapeaux en karting. Restez toujours concentré sur chaque course et donnez chaque fois le meilleur de vous-même. Cela vous aidera à améliorer progressivement vos techniques de pilotage. Si vous enregistrez des résultats exceptionnels, une licence vous permettra de jouer dans la cour des professionnels !

Tu peux Aussi comme

Alice

A propos de l'auteur: Alice

Fondatrice du site et orthophoniste, j'espère que vous prendrez du plaisir à lire mes articles !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *